Comme la majorité de mes commandes institutionnelles, mes séries personnelles utilisent le portrait, que ce soit pour montrer le rayonnement de personnes agées, de couples ensembles depuis de nombreuses années, ou de personnes ayant la foi... 

Le 3ème âge, un bel âge

Exposition les 7 & 8 février 2015 à Boulogne-Billancourt - Maison Saint-François de Sales

 

L’idée :

Ils n’ont pas un visage lisse, ils ne marchent pas forcément debout, ils n’ont pas de compte facebook, ni même  d’adresse mail, parfois il faut les aider pour s’alimenter, se déplacer, se laver et justement, ils sont pétris d’humanité... humanité dans toute sa dimension.

Le 3eme âge est une étape dans notre vie quand on a la chance d’y parvenir.

Mais comment est représentée cette étape dans notre société où le lisse et l’activisme sont rois ?

L’idée est de montrer la beauté de la vieillesse, ces visages marqués par le bonheur et la douleur, ces regards à la fois nostalgiques et paisibles, ces mains fortes et fatiguées.

Ces personnes, dites du 3eme âge ont quelque chose à nous dire sur la dignité humaine. Dignité qui ne rime pas avec utilité. 

 

 

 

 

Prendre le temps d'être 2

Exposition à Issy-les-Moulineaux, à la Défense, à la mairie de Noisy-le-Roi et Cesson-Sevigné 2016.

 

"Nous avons accueilli l'exposition "Ils s'aiment, prendre le temps d'être 2" à la mairie de Cesson - Sévigné. Les habitants ont été touchés de ces témoignages profonds et sincères qui montrent qu'au delà des difficultés inévitables, chaque couple peut trouver son chemin pour durer. merci à Maëlenn pour sa disponibilité, sa simplicité et sa manière d'accueillir chacun comme il l'est. Et quel talent ! Nous offrons son livre aux nouveau mariés de la commune. "

Solenne Guézénec, Maire Adjointe de Cesson-Sévigné

 

“Prendre le temps d’être deux”

Ensemble depuis 15, 20, 40 ans, ils sont  toujours heureux d’être à 2.  Ces couples « qui durent »  connaissent pourtant des difficultés, voire des épreuves, mais ils ont choisi de les surmonter l’un avec l’autre. 

« La photographie nous a permis de capter les regards que ces hommes et femmes portent  avec bienveillance sur leur couple. En leur demandant de témoigner de leur vie à deux, nous avons essayé de comprendre comment ils avaient tenté d’inscrire leur histoire d’amour dans la durée. Il n’est question ni d’habitude, ni d’obligation, encore moins de « recette », mais d’une grande  tendresse  pleine de lucidité ».

Maëlenn de Coatpont, photographe

Laurence Court-Delchiaro, journaliste

 

Mots de mains

Exposition du 1er au 10 décembre 2018 à Issy-les-Moulineaux

Magnifique texte d'introduction par Laurence Court:

Main qui caresse, se tend,

s’ouvre et saisit, offre ou reprend,

Main qui fait mal, se ferme, repousse,

Main qui frémit, effleure, rassure, accompagne,

Main qui guérit …

 

Main légère comme une aile de papillon, main potelée de l’enfant, voluptueuse de l’amoureux,

chaleureuse de celui qui donne …

 

Comme le regard, la main se fait lien,

chemin vers l’autre, contact.

Elle dit l’acceptation ou le refus,

initie le rapprochement,

met une distance ou refuse le pardon,

scelle une alliance, une réconciliation.

 

Main de fer ou de velours, main forte,

main de maître, main à la pâte …

 

Prolongement de notre cœur, la main a son langage, ses mots indicibles, ses codes,

elle est signes et mouvements.

Nos mains parlent pour nous,

parfois à notre insu.

Comme si elles étaient un miroir de notre âme.   

 

Laurence Court

 

 

 

 

Témoins de l'1visible

Expo itinérante, en 2013, a voyagé à Paris, Saint-Cloud, Issy-les-Moulineaux, Stuttgart, Bordeaux, Ile de Groix...

 

L’idée :

La foi fait du bien !

Ils sont croyants et heureux de l’être, ils vont à la messe avec JOIE et non par obligation.

Non, ils ne sont pas parfaits, non, ils ne vivent pas dans le monde des « bisounours », les épreuves sont aussi présentes mais ils ne se sentent pas seuls… Dieu est présent, en eux.

Je souhaite montrer l’existence de Dieu en chacun de ces personnes, qu’il les accompagne sans cesse et qu’il est une source puissante au quotidien de joie, de soutien, de compassion, d’espérance, de paix, d’amour….

Je me suis adressée à des personnes qui ont la foi et qui puisent régulièrement leur énergie dans cette foi, de manière consciente. J’ai eu envie de photographier Dieu dans chacun d’eux, dans les visages, dans les larmes, les mains, les regards….

 

J’ai souhaité  lier mon travail, mon œil de photographe à ma foi. Voir en chacun des gens, la présence de  Dieu avec mon « art », ma sensibilité, ma prière, mon regard de femme.

J’aimerais montrer que foi rime avec joie, mais une joie intérieure profonde qui dépasse nos émotions.